Page facebook de l'UPHF Twitter de l'UPHF YouTube de l'UPHF PRO'fil : le réseau professionnel de l'Université
     

Métro de Bruxelles - Station Schuman

L'État et le rail

Les transports ferroviaires au prisme de la puissance publique

Appel à communications

L’ULB et le réseau Ferinter organisent un colloque interdisciplinaire avec le soutien du CRISS et des laboratoires Printemps (UVSQ), Pacte (Université de Grenoble) et MIL (UPEC).


L’intervention de la puissance publique dans les chemins de fer est aussi ancienne que les chemins de fer eux-mêmes. Tout au long du XIXe siècle, dans la plupart des pays du monde, la création des réseaux ferroviaires résulte d’initiatives privées (ingénieurs, industriels, banquiers...) et de constantes interventions de l’État, à différents niveaux : législatifs, réglementaires, administratifs, politiques. Elle a accompagné la création de réseaux en monopoles qui, parfois, existent encore aujourd’hui. Le colloque s’adresse principalement aux chercheurs en sciences sociales et aux acteurs directs de la réalité ferroviaire dans les différents pays ou dans les instances supranationales (gestionnaires, managers, consultants, représentants des usagers et des clients, élus politiques, représentants d’organisations syndicales, etc.). Le colloque adopte le français et l’anglais comme langues de travail et de communication.

Thématiques des communications

Les communications pourront porter aussi bien sur le transport de voyageurs que sur celui de marchandises. Outre les questions et les axes développés dans l’argumentaire, les propositions pourront porter sur les thématiques suivantes :

  •  La dynamique des conceptions des services publics d’une époque à l’autre et d’un territoire à l’autre
  • L’articulation entre monopole étatique et concurrence organisée par l’État
  • L’internationalisation des chemins de fer et le rôle des États
  • La dynamique du ferroviaire dans la prise en compte par les États de l’urgence environnementaleLa morphologie composite de l’État ferroviaire ;
  • L’intervention directe ou indirecte de l’État dans les relations professionnelles propres au chemin de fer (production des conditions d’emploi et de travail des différentes catégories de personnels, animation et gestion des conflits)
  • Les initiatives de coopératives entendant se substituer à l’État et aux collectivités territoriales dans la relance de certaines lignes

Modalités de soummission

Les intentions de communication, en langues française ou anglaise, seront impérativement envoyées aux trois adresses emails suivantes: ferinterfrance [at] gmail.com ; corinne.gobin [at] ulb.be ; marie-line.furst [at] ulb.ac.be. Les propositions comporteront les noms et prénoms de l’auteur·e, son rattachement institutionnel, son adresse électronique, cinq à six mots clés, un résumé de 5000 à 7500 caractères qui indiquera la problématique qui sera développée, ainsi qu’une bibliographie de 10 références maximum. Une indication des différentes sources mobilisées, ainsi que la méthodologie utilisée seront également la bienvenue.

Calendrier

  • 20 décembre 2020 : date limite d’envoi des propositions de communication
  • 15 janvier 2021 : réponses aux auteurs
  • 31 janvier 2021 : fixation définitive de la date du colloque (20-21 mai, ou 27-28 mai 2021)
  • 30 avril 2021 : date butoir d’envoi des communications rédigées (ou des diaporamas)
  • 20-21 mai 2021 (ou 27-28 mai) : colloque ULB

Comité d’organisation

Marnix DRESSEN-VAGNE
Jean FINEZ
Marie-Line FURST
Francis GENON
Corinne GOBIN
Jean VANDEWATTYNE

Comité scientifique

Dominique ANDOLFATTO, professeur de science politique, Université de Bourgogne
Florent CASTAGNINO, Maître-assistant en sociologie (Institut Mines-Télécom Atlantique)
Hervé CHAMPIN, maître de conférences en sociologie, Université polytechnique Hauts-de-France
Jean-Michel DECROLY, professeur de géographie, Université Libre de Bruxelles
Stéphane DE LAROSA, professeur de droit, Université Paris-Est Créteil
Christian DESMARIS, maître de conférences en économie, IEP de Lyon
Marnix DRESSEN-VAGNE, professeur émérite en sociologie, UVSQ-Paris-Saclay
Jean FINEZ, président de Ferinter, maître de conférences en sociologie, Université Grenoble Alpes
Corinne GOBIN, maître de recherches FNRS – Université libre de Bruxelles en science politique
Pierre LANNOY, chargé de cours, Centre de recherche METICES – Institut de Sociologie, Université libre de Bruxelles
Olivier MALAY, chercheur en sciences économiques, Université catholique de Louvain
Georges RIBEILL, directeur de recherches honoraire, École nationale des ponts et chaussées
Didier VAN DE VELDE, chercheur à l’Université de technologie de Delft.
Jean VANDEWATTYNE, chargé de cours en sociologie, Université de Mons.

À propos de Ferinter

Le réseau Ferinter – International Railway Studies est né en 2013, à l’initiative de quelques chercheurs en sciences sociales désireux de constituer un espace d’échanges sur les chemins de fer en France et à l’étranger. L’association regroupe aujourd’hui 45 adhérents de France et de l’étranger. Les membres de Ferinter sont à la fois des universitaires de différentes disciplines (sociologie, économie, science politique, droit, histoire, géographie...), ainsi que des syndicalistes, des consultants, des salariés du secteur et des usagers du train. Depuis sa création, Ferinter a organisé trois colloques internationaux et une journée d’études. Contact : ferinterfrance [at] gmail.com

Découvrez l'intégralité de l'appel à communications

Consulter le site web dédié